Pokémon Life
Forum RPG de Pokémon Free.

Incarnez un Pokémon (ou un humain) vivant sur la magnifique île de Seikan (ou de Yokuba) !


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-30%
Le deal à ne pas rater :
30% sur les abonnements PlayStation Plus & PlayStation Now
41.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 [solo] La quête de l'évolution.

Aller en bas 
AuteurMessage
Alex/Keysuke
Deus ex Aqua
Alex/Keysuke

Masculin Messages : 350
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 21
Localisation : derrière toi... Nyahaha !

#. Life RPG
Perso(s):

[solo] La quête de l'évolution. Empty
MessageSujet: [solo] La quête de l'évolution.   [solo] La quête de l'évolution. EmptyMer 16 Mai 2012 - 16:32

Horus jaillit hors des arbres, se posant dans la clairière. Il était blessé : sa patte arrière gauche saignait. Le liquide vital suintait sur le membre. Il se retourna, les pattes repliées comme des ressorts, les crocs dehors, l’œil dur. Il était prêt au combat. Les trois Noarfang jaillirent du grand chêne qu’il venait de dépasser. Ils l’attaquèrent rapidement, sans même se servir d’une capacité précise, chargeant juste. Le vivace Evoli n’eut aucun mal à échapper à leurs assauts. Il chargea sa puissance un court instant, puis envoya une Puissance Cachée vers ses opposants. Les deux premiers furent repoussés, mais le plus jeune et le plus faible se prit l’attaque –de type glace- de plein fouet et se cogna durement contre un arbre. Alors qu’il s’apprêtait à se relever, il fut frappé d’une Vive Attaque critique qui l’acheva. Il s’évanouit, une aile brisée. Ses frères n’en furent que plus hargneux envers Horus. Le jeune Pokémon savait pourquoi ils lui en voulaient. Quelques mois plus tôt, il avait tué leur père de sang-froid. Ils avaient tous trois évolué dans l’objectif de venger leur géniteur. Horus avait beau regretter et reconnaître son crime, il ne tenait pas plus que ça à se faire tuer par ces volatiles fiers comme des Galifeu. Il les tuerait tous si nécessaire. Les deux Noarfang reprirent alors leur ballet aérien, tournoyant cette fois autour de lui. Il les suivit du regard, mais il comprit rapidement qu’ils utilisaient une hypnose. Il ferma les yeux. Sa truffe frémit, ses grandes oreilles aussi. Sa bouche dévoila des dents serrées de concentration. Sa queue devint d’un blanc éclatant, puis gris acier. Sa Queue de Fer faisait sa fierté et sa réputation parmi les Pokémon qu’il avait déjà combattus. Le Noarfang le plus jeune à voler l’attaqua par le haut, croyant le surprendre avec un Bélier très rapide –il fallait le reconnaître. Horus tournoya sur une patte, à la manière d’un Absol lançant un terrible Coup’Vent, et évita le coup, envoyant l’attaquant téméraire dans les cordes.

“Six-one-nine !” s’exclama-t-il en souriant.

Il rouvrit les yeux. Le dernier Noarfang en état de se battre était clairement le plus fort des trois, et de loin. Il était resté à l’écart pendant le combat, et Horus comprenait pourquoi : il n’y avait qu’avec celui-là qu’un combat singulier serait équitable, étant donné que l’Evoli était blessé. En pleine forme, il l’aurait déjà vaincu. Le jeune était prêt à bondir n’importe où pour échapper à son adversaire ou le frapper. Cependant, il ne s’attendait clairement pas à se faire attaquer d’un coup de Psyko. Incapable de réagir, l’Evoli se mangea un arbre massif. L’oiseau le reprit dans son emprise psychique, et l’envoya valdinguer dans une autre direction. Il le fit une troisième fois, puis une quatrième. Il réessaya une cinquième fois, mais échoua. Il recommença son attaque, mais il ne détectait plus la présence psychique d’Horus, comme si c’était un Pokémon ténèbre. Pourtant, cela paraissait impossible, les Evoli étaient de type Normal… Horus eut un sourire narquois.

»Tu sais, quand on s’entraîne avec un père Noctali et une mère Mentali, on finit par apprendre à résister à des attaques psychiques. Alors ton tour de passe-passe là, alors que t’es même pas Psy, j’en fait de la pâté pour Miaouss…

Avant même que l’oiseau ne réfléchisse à ce que cela impliquait, Horus était sur lui, et lui brisait la nuque d’une Queue de Fer puissance maximum. Le jeune combattant décala du museau l’aile refermée du mort, et récupéra une Baie Oran qu’il mangea d’un coup. La plaie sur sa jambe se referma d’elle-même, et il essuya le sang de quelques coups de langue. Il récupéra également dans la cachette du volatile deux Explograines et trois Pics d’Argent qu’il camoufla dans sa fourrure. Ils pourraient lui être utiles. Le premier Noarfang qu’il avait assommé avait lui aussi une Explograine. Horus la prit dans sa gueule, réunit les trois corps inertes, et sauta vers la branche la plus haute du chêne où s’étaient cachés les oiseaux pour le prendre en embuscade. En quatre bonds il y était, et il lâcha la graine instable droit vers la dépouille et les Noarfang assommés. Elle explosa au contact solide des ennemis du renardeau. Les corps furent calcinés en un instant, n’opposant aucune résistance et se trouvant dans l’épicentre de l’explosion. Horus ferma les yeux un instant, s’excusant auprès d’Arceus tout puissant pour ces trois nouveaux morts à cause de sa faiblesse. Il n’avait pas eu le choix. Il était hors de question que cette famille continue de le poursuivre. Il reprit sa route, atterrissant avec souplesse sur le sol accidenté par l’Explograine. Poussant un grand coup sur ses postérieures, il repartit vers les arbres. Il s’était fixé un but. Il l’atteindrait. Les Vaututrice les craindraient, désormais. C’était un peu de leur faute, aussi. Si Pluie était morte, c’était à cause de sa faiblesse. Plus jamais il ne serait faible. Il ne laisserait plus ses amis mourir. Pour Pluie, il devait le faire. Il ralentit lentement, avant de s’arrêter complètement dans une autre clairière. En face de lui, s’élevait une construction indéniablement humaine vieille de plusieurs siècles : les ruines mystiques d’Anémos. Il avait entendu des rumeurs, comme quoi Anémos désignerait un Pokémon légendaire surpuissant. Quand bien même ce serait le cas, Horus s’en moquait. Il n’était pas venu pour ça. Si cet Anémos s’opposait à lui, il le vaincrait, comme les autres. Il faisait ça pour Pluie. La puissance n’entrait plus en ligne de compte. Avant de rencontrer la Medhyéna, il aurait été incapable de battre le plus faible des Noarfang. Il venait d’en vaincre trois, blessé, après une fuite effrénée dans la Forêt pour se battre en terrain découvert. L’idée du cadavre de son amie lui donnait des ailes. Il se jeta dans l’entrée béante des ruines. Il savait ce qu’il cherchait. Il pouvait les sentir. Les pierres évolutives d’Anémos. A Seikan, on ne pouvait les trouver que dans les ruines ou presque. Des pierres Eau se trouvait dans les Grottes Sous-Marine, un Rocher Mousseux était caché dans la Forêt. En haut des Montagnes, il y avait un Rocher gelé. Dans le Volcan, quelques pierres Feu. Et dans la Centrale, une ou deux pierre Foudre. Horus cherchait de ses dernières. Mais la facilité de la Centrale ne l’intéressait pas. La mémoire de Pluie méritait meilleur hommage qu’une balade champêtre jusqu’à un bâtiment quasi-vide d’agresseurs potentiels. Les ruines étaient magiques, puissantes, inconnues… Horus avait tout de suite choisi le site antique. Le seul endroit qui honorerait Pluie. L’Evoli entra dans le bâtiment. De nombreux Pokémon auraient reculés. Pas Horus. Il tenait trop à ce qui allait se passer pour reculer. De grands escaliers de pierre se présentèrent à lui. Sans hésiter, le combattant se jeta dedans. La troisième marche qu’il toucha, l’avant dernière du court escalier, s’enfonça sous ses pieds. Sautant rapidement, Horus évita les débris de glace aiguisée qui jaillirent de la marche enfoncée pour se planter dans le plafond. La température se rafraîchit d’un coup. Du trou laissé par la marche disparue, émergea lentement un corps bleu glace. Vaguement humanoïde, son tronc comportait au haut des points jaune qui semblait être l’emplacement du cerveau. Regice, Golem de la Glace. Terrorisé, Horus fit un pas en arrière. La dalle s’enfonça également. Cette fois averti, Horus avança légèrement. Cette dalle et quelques autres autour disparurent, laissant des gravats monter rapidement et se planter dans le plafond. Un autre corps émergea de l’emplacement désormais vide, que l’Evoli identifia pour Regirock, golem de la Roche. Horus revit un instant le corps mutilé de Pluie dans la rivière. Avec un hurlement de rage, il se jeta vers Regice, qui préparait un Elécanon à son encontre, pendant que le deuxième golem se préparait à l’attaquer dans le dos avec une terrible Lame de Roc, qu’il tira rapidement. Au dernier moment, Horus se laissa glisser entre les jambes du Pokémon légendaire glacier, remontant quelques marches. Alors que Regice se retournait rapidement pour le viser de son Elécanon, il fut touché dans le dos par la Lame de Roc de son frère rocheux. Son Elécanon se perdit dans un mur, qui explosa, laissant apparaître le troisième frère, celui d’Acier, qui attendait patiemment que son piège se déclenche. Si le golem de Glace n’était pas K.O, il était sérieusement blessé et furieux contre son frère. Il se retourna et l’agressa d’un Laser Glace qui fit encore tomber la température de plusieurs degrés. Lui aussi devenu furieux, Regirock se vengea de son frère d’un éboulement qui ensevelit Regice sous des tonnes de roches. Registell s’en prit lui à Horus, tentant de l’atteindre avec plusieurs Luminocanon que le petit Evoli, autrement plus vivace que les Golems, esquiva sans problème. D’une Vive Attaque, il sprinta au dessus d’un Regirock complètement perdu, et disparut au détour d’un couloir des Ruines. Il s’arrêta, haletant. Il n’entendit pas de bruit. Les Golems ne le poursuivaient pas. L’affrontement devait être une simple petite épreuve. Horus continua sa route plus calmement. Il sentait toujours les émanations des pierres. Il était sur la bonne route. Il entra dans une autre salle. Trois socles étaient répartis dans la salle, formant un triangle autour d’une grande statue. En la détaillant de près, Horus vit alors que cette statue représentait un Régigigas ! Il haussa les épaules, et s’approcha du socle de couleur or. Comme il l’avait supposé, une pierre Foudre y reposait. Sautant sur le bord du socle, il posa sa patte sur la pierre, et prononça ses dernières paroles en tant qu’Evoli :

« Pour toi, Pluie…»

Il appuya fermement son coussinet sur la pierre. Il eut l’impression qu’un éclair le transperçait. Puis, la décharge affreusement douloureuse se transforma en puissance pure, qui coula dans ses veines. Les battements de son cœur s’accélérèrent, puis redescendirent, puis accélérèrent encore plusieurs fois ainsi. Il sentit son pelage se hérisser, ses pattes s’affiner, ses crocs grandir, ses oreilles rétrécir, queue disparaître quasiment pour laisser place à un fin appendice, plus long cependant, il ressentit des fourmis parcourir tout son corps. La lumière qui l’entourait retomba, il put voir autour de lui. Il retomba brusquement du socle, devenu trop petit pour lui. La pierre Foudre avait complètement disparue. Un filet de poussière tomba sur la tête du nouveau Voltali. Il regarda la statue de Régigigas. Elle s’animait ! Effrayé, Horus s’enfuit, reprenant à l’envers le chemin qu’il avait utilisé quelques secondes plus tôt. Alors qu’il aperçut la lumière et les escaliers, les Golems élémentaires apparurent devant lui et lui barrèrent la route. D’un seul coup de reins, il envoya les trois Pics d’Argent droit sur Regice, qui se les prit et tomba en arrière. En même temps, les deux Explograines jaillissaient vers ses deux frères. Si Registeel fut déstabilisé, Regirock ne bougea pas d’un poil, et envoya une Lame de Roc vers Horus, que le Pokémon électrique para à l’aide d’un énorme Coud’Jus qui balaya tous les rochers autour de lui. Des pas incroyablement lourds retentirent derrière lui. Penché sur l’intrus, Régigigas tendit une main illuminée d’un Ultralaser que le Voltali esquiva de justesse, il fut cependant projeté par le souffle de l’explosion. Se rétablissant, il activa un Reflet pour se protéger de l’attaque de Régirock, un Elécanon chargé. Il répondit par un Tonnerre qui sembla ébranler le Pokémon roche. Il se rendit alors compte que Regice et Registeel se relevaient. Il électrocuta violemment Regice, ce qui l’acheva, l’attaque amplifiée par les Pics d’Argent. Il attrapa d’ailleurs les Pics pour tenter de blesser le Golem d’Acier, mais le métal de l’arme ricocha sur celui, infiniment plus dur, du Pokémon. A défaut de blesser son adversaire avec, Horus enfonça violemment l’un des pics dans le pied de Régigigas, tout en restant en mouvement pour éviter les tirs croisés de Régirock et Registeel. Le grand Golem émit ce qui ressemblait à un cri de rage, et chargea un énorme Ultralaser. Horus utilisa un nouveau Reflet, et lorsque le rayon frappa le sol avec fracas, il réussit par chance à échapper à l’attaque mortelle. Se relevant, Regice aida alors ses frères à calmer Régigigas pendant que le Pokémon nouvel-évolué s’enfuyait. Lorsqu’il sortit des ruines, il y eut un flash blanc et lorsqu’il regarda à nouveau, l’étrange édifice, pourtant bien abîmé par les combats, ne portait plus aucun stigmate de la bataille. Horus laissa tomber une larme à la pensée de Pluie, et partit de l’endroit qui lui faisait décidément froid dans le dos, avec une nouvelle apparence autrement plus impressionnante.
Revenir en haut Aller en bas
 
[solo] La quête de l'évolution.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Life  :: Le RPG - Seikan :: La Forêt Mori :: Les Ruines de Gaia-
Sauter vers: